En bois brut, en stratifié, en pierres… Quel plan de travail choisir pour ma cuisine ?

Lors de la rénovation du plan de travail dans une cuisine, il est crucial de bien choisir le matériau à poser. Il devra être à la fois solide et élégant pour pouvoir se fondre dans le décor. Il est possible d’utiliser un plan de travail fabriqué en bois brut, en stratifié ou en pierre. Chacun de ses matériaux possède des atouts et des inconvénients propres à lui. Pour vous aider à choisir votre nouveau plan de travail, suivez le guide.

L’avantage et l’inconvénient du plan de travail en bois brut

Très utilisé comme plan de travail, le bois brut offre un contact très doux et soyeux au toucher. Il peut également se fabriquer sur mesure (même pour des plans allant de 400 centimètres de longueur). Suivant le type de bois (chêne, hêtre, eucalyptus, etc.), il est possible d’obtenir plusieurs couleurs de plan de travail. C’est un matériau naturel et noble, idéal aussi pour les maisons de campagne que pour les lofts. Par contre, pour l’entretien, le bois brut demande pas mal de maintenance pour garder son état normal. Il peut facilement se tacher. Pour bien l’entretenir, il faut le nettoyer au minimum une fois par mois à l’aide d’huile végétale ou de vernis alimentaire. Dans le cas de la présence des égratignures, le mieux c’est de le poncer pour ensuite remettre du vernis dessus. Il faut également savoir que le bois est très sensible à la chaleur et à l’humidité, ce qui provoque parfois des taches noirâtres dessus.

Une cuisine en stratifié

Les matériaux stratifiés ou Formicas se composent de plusieurs couches de feuilles de papier kraft et de résine. Quant à sa surface extérieure, elle se compose d’une feuille de papier et de mélamine. Même si l’on pense que les feuilles de papier kraft sont très sensibles à la température et à l’humidité, la mélamine lui offre une propriété très résistante pour un usage très intensif. Il ne craint ni les flaques d’eau ni les autres types de taches toujours présents dans la cuisine. Sa finition quant à elle lui offre des décorations très variées (style ardoise, en inox ou en béton, etc.). Pour le nettoyage, il suffit de l’essuyer avec une éponge et de l’eau savonneuse pour que ça brille. En cas de coupure, il faut seulement mettre une couche de résine dessus. Un plan de travail en formica a pour autre avantage son installation. Il se pose très facilement ce qui procure un gain de temps pour la rénovation d’une cuisine.

Un plan de travail fabriqué en pierre

Pour un plan de travail en pierre (quarts, marbre, ardoise, etc.), les avantages et les inconvénients dépendent du matériau à utiliser. Il faut savoir qu’il existe deux types de pierres pour un plan de travail. Les pierres naturelles et les pierres reconstituées ou pierres de synthèse. Cette dernière se fabrique à l’aide de mélange de quartz ou d’autres minéraux, ainsi que de résine acrylique mélangé avec des pigments colorés. Ce matériau offre une imitation très réelle d’une pierre naturelle. Comparée à cette dernière, elle est très légère et peut s’installer sur du plâtre ou des carreaux. Le point commun entre ces deux matériaux c’est leurs résistances. Elles ne craignent ni l’humidité, ni les chocs, ni les rayures. Un plat sorti tout droit du four peut se poser directement dessus sans que ça laisse des traces de brûlures. Pour l’entretien, il faut seulement l’essuyer à l’aide d’eau savonneuse pour que les taches disparaissent. À noter que les plans de travail fabriqués en ardoises restent très sensibles aux produits abrasifs. Il faudra donc prendre quelques précautions si vous choisissez ce type de plan de travail pour votre cuisine.

Aromates, orchidées… quand les plantes vertes s’invitent en cuisine
Home-staging : comment relooker sa cuisine à moindre frais ?